Skip to Content

Croisière Sicile – Lampedusa – J7 et J8

Par

Vendredi 10 Juin

Départ à 10h direction Marina de Ragusa. Ciel clair, bonne visibilité, vent Ouest Nord Ouest 10 à 15 nœuds. GV et Génois déroulé le bateau marche à 6.5 7 Nœuds.

 

Passage à coté de Linosa vers 13h00. Tout va bien à bord. Paulo et Damiano un peu barbouillé.

Arrivée de la nuit avec apparition de tout une série de bateau qu’on n’avait pas vu de jour. On est assez gêné par le trafic des navires marchands qui traversent la méditerranée.  Une flotte de 3 navires de guerre nous perturbe car ils changent de cap toutes les 30 mn et on a du  mal à savoir on ou va passer.

Vers 2 heures du matin on est obligé de  se dérouter un raison d’un cargo qui visiblement n’a pas l’intention de nous éviter.  En général  je ne souhaite pas déranger les pros quand je navigue et je prends souvent l’initiative de me dérouter pour ne pas les gêner. Cette nuit plusieurs cargos on modifiés légèrement leur route pour nous éviter. Visiblement celui-là n’a pas l’intention de bouger et il doit être  à environ 100m quand on se déroute.

Arrivée sur Marina de Ragusa par vent calme vers 3h30. Le feu vert d’entrée du port ne fonctionne pas et cela perturbe un peu l’arrivée.

Fin de croisière sans bobos avec une belle navigation avec des vents de 10 à 25 Kts que nous avons toujours eus au travers ou portant.

Croisière Sicile – Lampedusa – J6

Par

Jeudi 9 Juin

Navigation et pèche autour de l’ile. Malgré les conseils de pécheurs locaux on n‘attrape rien.

Apperitif avec les babalouche préparés par Stephana et du vin blanc (Glicine et Proceco)

Soirée restaurant avec super plat de pâtes et de poissons. (Attention les restos sont chers). 

 

Croisière Sicile – Lampedusa – J5

Par

Mercredi  8 Juin

Balade dans l’ile. Bar, Resto, Récolte de Babalouche (Petits escargots gris qui se regroupent sur les fenouils sauvages et les figuiers.

Rencontre avec RODIN Oceanis 42CC de Florentin qui arrive de Monastir et a des problèmes de GV.

Croisière Sicile – Lampedusa – J4

Par

Lundi 6 juin

Petit déjeuner et brieffing meteo. Rien de grave mais que du prés à 15 ou 20 nœud si on veut aller sur Pantelleria et l’ouest de la sicile. On décide de modifier le programme. On reste à Lampedusa jusqu’à Jeudi ou Vendredi pour un retour direct sur Ragusa ou Malte en fin de semaine.

On assiste à l’arrivée des chalutiers, avec une pêche copieuse de St Pierre, rouget, poulpes, calamars, Langoustes….)

Les lampedusans semblent assez cool, et ne sortent en mer que par mer calme et pour assurer la pèche nécessaire à la vie locale.  Une devise locale : Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué. Cela entraine de longues discussions qui finissent toujours par trouver une solution qu’on aurait pu adopter dés le début. Mais au moins cela fait passer le temps.

Midi : On est informé par les gens du coin qu’un « Mascaret » est attendu en début d’après-midi. Consigne est donnée de ne pas rester prêt du quai. LoVerdé va mettre son bateau sur corps mort au fond du port et on le suis pour se remettre à couple.

Le mascaret Lampedousan est un en fait une forte variation de niveau de la mer avec des courants importants lors d’un passage de vent d’Est à Nord ouest  avec  un certain type de pression. Cela arrive rarement mais peu être assez violent.  Cela ressemble à ce qu’onpeut rencontrer aux Baléares.

Celui-ci est peu marqué mais suffisant  pour générer de forts courants dans le port (6 ou 8 nœuds). Quelques bateaux cassent leurs amarres et se percutent  mais sans dégats majeurs.

Soirée chez Stephana avec Courcous de poisson.

Croisière Sicile – Lampedusa – J3

Par

Dimanche 5 juin

Visite du Sud de Lampedusa en bateau. Tentative de pèche infructueuse.   Déjeuner au mouillage, sieste puis retour.  Salade d’orange, parmagianno.

Ballade dans la rue principale de Lampedusa (Via Roma), Apéro, marche puis diner chez Stephana sœur de Damieno :

Antipasti de Capre, saucisson au fenouil  et maquereaux froid maison, pates aux rougets, rougets grillés, salade, glace, Limoncello.

 

Lampedusa :

Contrairement aux propos des journalistes français, aucun immigré à Lampedusa. Une fois arrivé sur l’ile, ils sont accueillis par la croix rouge et transférés directement in Sicile. Aucun impact local. Le seul signe d’une activité spécifique est la présence d’employés de la croix rouge et de la protection civile qui se promènent en ville.

Pas grand-chose à voir sur l’ile par contre des plages et de l’eau très claire. Baignade superbe.

 

Croisière Sicile – Lampedusa – J2

Par

Samedi 4 Juin

Réveil à 3h30 et départ à 4h30 pour Lampeduza après un rapide café.  Vent de Nord Est à EST 15 à 20 nœuds. On navigue sous solent/Génois lourd déroulé et moteur à 7 Kts.  Mer agité (Creux de 2 m et plus). Déjeuner léger d’une boite de maquereau ou thon plus fruits.

Arrivée à Lampedusa à 18h00 avec un vent plus calme. Visibilité très faible (Brume ) à mon sens maximum 2 Nautiques.

Pas de Marina à Lampedusa. Cela veut dire, mouillage et arrimage à quai. 3m d’eau. Par contre on est trop prêt si on veut mettre la passerelle et on risque de taper. Conclusion on se met à couple du bateau de LoVerde copain de Damien. Une Méhari nous attend, diner au restaurant de :

Antipasti, Plat de pâtes (Spaghetti au noir de seiche, lasagne à la seiche, pate au calmar, puis assiette de Thon grillé, poisson grillé).

On prend une chambre d’hotel pour dormir.

Croisière Sicile – Lampedusa

Par

Vendredi 3 Juin

Embarquement à 8h00 à Marina de Ragusa.

Jose, Damiano, Paulo, Claudio et Moi. Claudio arrive avec au moins 40 Kg d’Oranges. !!! Bonjour le plaisir pour caser tout çà à bord. Claudio est un ancien pilote d’hélico dans la marine italienne reconverti dans la culture d’agrumes vers Catane.

Départ 8h15 pour faire le plein d’eau et de Gasoil.

Départ de Marina à 9h00. Vent Est Force 2 puis 4 et 5. Grand  voile 2 Ris plus solent partiel.

Cap 195 vers Gozo. Le bateau marche à 7 nœuds. Mer Peu agité ; (1m à 1.50m).

Trop agité pour faire un repas. José prépare qq Sandwichs.

Claudio à le mal de mer mais depuis qu’il barre cela va mieux.

Vers 1h alors que José barre, Claudio décide de vomir et passe par-dessus bord dans un coup de roulis. Heureusement il réussit à s’agripper à la filière. José le récupère par la Ceinture.  On arrive à le remonté avec l’aide de Damiano.

J’ai mis le bateau face au vent pour le ralentir pendant  qu’on le remonte à bord. Moteur mis en  route pour être prêt en cas de réel problème et aider à la maitrise du bateau.

Il est trempé et ne veut pas vomir sur le pont ou dans le cockpit. Il faut le forcer à rester dans le cockpit.

On calme le jeu en roulant le solent.

Sous grand voile à 2 ris on navigue à 6 nœud. C’est plus tranquille. On arrive à Blue Lagoon (COMINO) à 16h30.

Repos bien mérité. Avant surement une soirée Pasta.

Le 30 Aout 2010 Santa Ponca

Par

Pas un soufle. aprés une nuit bercée par les Boum Boum de la boite de nuit, reveil paisble, Brise de terre faible, le calme le calme. Les bateaux se reveillent lentement et dans le silance. Quelques pécheurs matinaux commencent à partir.

Peit déjeuner dans le cockpit, baignade, farniente. Une vraie journée de vacance.

Une course de Kayak a été organisée dans la baie. Le nombre de participant est impressionnat. APrés midi sieste, baignade, Lecture.

Un superbe Hanse 50 vient se mouiler a proximité. 2 couples quelques enfants. Aie: Sortie de l’annexe rigide et début de séance ski nautique et Wake. Plutôt sympa au début. Par contre quand arrive le soir et que le pilote de l’annexe n’arrete pas de tourner autour des voiliers au mouillage cela commence à bien faire. On lui explique que toute la moitié Nord de la baie est libre et qu’il pourrait aller plus loin. Il accepte (Ce n’est pas toujours aussi facile). Il est incoyavble que ce type de problème soit récurrent dans tous les mouillages de méditerranée.  La mer est à tout le monde et un justement un minimum de Savoir vivre permettrait à tous d’en profiter.

Ce soir repas: Conserve de poulet préparées en France avant le départ. Catastrophe elles ont tournées et tout est à jeter. L’année précédent on avait pas eu de problèmes. On a changé de modéle de bocaux.  Est ce la raison?

 

Demain départ pour Ibiza

1ere journée – 29 Aout 2010

Par

Départ de Palma de Majorque pour une petite mise en jambe. Vent faible ou nul. Bon moment pour vérifier le bateau, dérouler GV et Génois, vérifier le bon fonctionnement du moteur et commencer le rangement des accessoirs inutiles dés lors que l’objectif est du mouillage forain (Pare battage, passerlles, amares …)

Premier stop dans une petite crique située à l’ouest de Palma : Cala Portals) L’année précédente nous nous étions régalé devant cette petite plage. Cette fois ci nous arrivons avec beaucoup de bateaux déjà au mouillage et un trés fort clapot due aux bateaux à moteurs. Bref une &ere étape pour prendre un bon bain mais il n’est pas envisageable de passer la nuit sur place si on veut passer une bonne nuit à dormir.

On repart vers 17h00 pour Santa Ponca on nous savons trouver un endroit calme et bien protégé. Un mixte de voile et moteur. Petit incident pendant cette étape. L’annexe qui était en remorque décide de naviguer toute seule et de vivre sa propre vie.Et oui, quand on est trop pressé de partir, il suffit d’un ammarage incorrecte pour prendre le risque de perdre sa caution ou de gréver lourdement le budget vacance. Bref, petit exercie d’homme à la mer et récupération de l’annexe au bout de 5 Minutes.

Arrivée à Santa Ponca vers 19h00. Mouillage trés calme présageant d’une bonne nuit ….

Réveil à 22H00. Début de la sono de la boite de nuit située sur la plage. Comme souvent les plus grands danger viennent de la proximité avec la terres.

Prise de possession du bateau

Par

Arrivée le soir à Barcelona. repas de Tapas en ville puis embarquement sur le ferry à 21h30. La cabine individuelle nous a permis de passer une bonne nuit. Par contre cela a été la surprise de se faire réveiller à 5:45 car nous étions déjà à Palma. 

Débarquement mais impossible de trouver un café ouvert car il est trop tôt; Finalement on se balade en voiture et on prend un bon petit déjeuner sur le port d’Andraitx.

Vers 9h30 on passe au bateau:

Nous avons loué un Oceanis 40 via la soiété VIVA Charter. A notre arrivée c’est l’effervescence(Nettoyage et controle de tous les bateaux arrivés la veille et repartant le jour même. (Environs une Trentaine). Nous avonsla surprise de découvrir que notre bateau est presque pret et que nous pourrons e prendre possession vers 13h00

On en profite pour aller faire quelques courses complémentaires chez Carrefour (Pas de pblicité mais c’est pratique). Alcool, cigaretts, et produits frais snt moins chères. 

A 12h00, nous prenons possesson du bateau et installer tout notre barda à bord. Comme nous ne sommes que 2 nous condamnons la cabine avant au role de soute à bagage et nourriture.

A 13:00 nous allons déjeuner sur une petite place à coté du port ou nous trouvons des restos sympas, au prix abordable et trés correct comme nouriture. Après un repas Saade, retur au bateau.

 Alors que venons jsute d’arriver on nous propose de finaliser l’inventaire et de nous laisser appareiller. En plus la société Viva Charter me propose de laisser ma voiture dans l’enceinte de leur ponton ce qui m’enlève une sacrée epine du pied.

15h00 départ de Palma de Majorca.